demander par email

château du joncmesnil






   Une inscription nous indique le millésime de construction : 1872, par la famille Mulle-Dewandre.

   En 1897, M.F. Sagehomme en fit l’acquisition et le lega, par la suite à sa fille, Mme Talmans ; cette dernière legua , à son tour, à sa fille, la baronne de Heusch de la Zangrie. C’est au lendemain d l’armistice de 1918 que le baron Louis Zurstrassen, de retour du front de l’Yser où il avait été officier au régiment de lanciers, et son épouse née de la Pointe, achetèrent le château et l’embellirent considérablement ; il fut sénateur et dirigeait l’importance entreprise familiale, le peignage et la filature de cardé de la firme Hauzeur-Gérard fils.

   Lorsque la crise décima l’industrie lainière, la propriété passa dans les mains d’un industriel allemand nommé, A Müller-Wipperfurth qui venait d’acquérir la « Textile de Pepinster » et de fonder une seconde entreprise textile à Alleur, au nom de Texter. A la déconfiture de ses deux entreprises , leur propriétaire disparait à l’étranger tandis que le château est racheté par un ancien agent immobilier, Allemand également, du nom de Willebrandt : il y appose une plaque « Schloss Joncmesnil » ( l’Europe se fait ! ) et embrase Lambermont par deux feux d’artifice aussi dispendieux qu’incompréhensibles.

   Il fait ensuite acheté par un groupe Américain. L’appellation « Joncmesnil » évoque les joncs et mesnil, ménil ou mainil (du bas latin mansionile ) signifie une résidence campagnarde, une demeure accompagnée d’un champ. Ce terme est courant comme nom de lieu ; citons au hasard : Mesnil-le-Roi,Mesnil St-Denis etc..

                                                                                 vue de l'arrière du château





                                          Tennis



  Allée des jardins


















                                               







Aucun commentaire: